Перейти к публикации
Ректор

Dakar 2018 étapes 7 et 8 : un marathon chamboule tout

Оцените эту тему

Рекомендованные сообщения

Dakar 2018
L’heure des contretemps pour Peterhansel

Ce week-end avait lieu le traditionnel marathon du Dakar 2018, réparti sur les étapes 7 et 8. Une belle façon de traverser la Bolivie, le second pays traversé par le rallye. La particularité de ce marathon, reliant La Paz à Tupiza, c’est l’absence de l’équipe d’assistance entre les 2 étapes, ce qui signifie que ce sont les équipages qui devront réparer leur voiture en cas d’avarie. En bref, une contrainte de choix supplémentaire qui s’ajoute à celles déjà vécues sur les autres étapes, et qui ont servi une course pleine de rebondissements. D’autant que les équipages vont partir avec des voitures entièrement révisées, la journée de repos de la veille ayant servi principalement à inspecter les véhicules. Faisons donc le point sur ces 2 étapes marquantes du Dakar 2018, rapprochant d’un coup le classement final.

a

Bruno Famin, Directeur de Peugeot Sport : « Nous avions dit qu’il se passerait encore beaucoup de choses sur ce Dakar. L’étape d’aujourd’hui en est un exemple ! C’est très dommage que Stéphane et Jean-Paul perdent près de 2h ainsi, mais nous savons qu’il va encore y avoir des rebondissements dans la course, jusqu’à la ligne d’arrivée à Cordoba. Nous sommes 1ers et 3èmes mais ce n’est pas tout à fait la mi-course. Notre stratégie reste la même : prendre les journées les unes après les autres.« 

a

Carlos Sainz reprend l’avantage

Ce marathon a d’abord été l’occasion pour Carlos Sainz de montrer tout son talent de pilote. Vainqueur de la première étape du marathon, et devant ouvrir la route sur la seconde partie, il finit 1er au général provisoire, avec plus d’une heure et six minutes d’avance sur Nasser Al Attiyah, le second au général. Une position permise au bon fonctionnement de son Peugeot 3008 DKR Maxi, et à la navigation efficace de Lucas Cruz, son copilote. Mais qui pose une autre question : qu’est-il arrivé à Stéphane Peterhansel, qui se retrouve 3ème au général à l’issue de ce grand marathon du Dakar 2018 ?

a

Carlos Sainz : « Nous avons dû ouvrir la route, ce qui n’était pas facile dans cette étape, particulièrement au début avec beaucoup de hors-pistes et d’herbes à chameaux. Dans cette situation, il faut savoir rester prudent. La seconde partie de la spéciale avec des pistes visibles était bien plus facile. La Peugeot 3008 DKR Maxi a très bien fonctionné.« 

a

Stéphane Peterhansel bute contre une pierre

Dakar 2018
Un marathon en altitude

Pour Stéphane Peterhansel et Jean-Paul Cottret, les tenants du titre, ce marathon avait pourtant bien commencé. Mais, percutant une pierre au kilomètre 186 de la première partie du marathon, tout a basculé. Endommageant le triangle de suspension et l’amortisseur arrière gauche, le binôme a perdu près de 2 heures de temps, et 2 places au classement général. Pour la seconde partie, ils ont tout donné, s’offrant la victoire pour rattraper leur retard, qui n’est plus que de 7 minutes sur Nasser Al Attiyah, second au général.

a

Stéphane Peterhansel : « Hier soir au parc fermé, nous avons fait le minimum. Cyril, David et l’équipage de notre camion de course ont pris notre relais pour parfaire la préparation de notre voiture. Aujourd’hui, c’était une longue étape avec de l’altitude. Ce n’était pas facile de rester concentré. Je me suis tout de suite senti en confiance au volant de ma Peugeot 3008 DKR Maxi J’ai pu attaquer comme si elle sortait d’une vraie assistance. Nous gagnons l’étape mais avec seulement deux minutes d’avance alors que nous avons plus d’une heure de retard.« 

a

Cyril Despres assure le SAV

Alors que ses espoirs de victoire se sont envolés, Cyril Despres reste en course et s’avère être une aide précieuse pour ses coéquipiers. Ayant aidé Stéphane Peterhansel sur la première partie du marathon après son choc, il a assuré son rythme en restant à proximité, en arrivant seconds sur la seconde partie.

a

Cyril Despres : « Nous avons eu une petite nuit avec 4 h de sommeil mais nous commençons à nous y habituer ! Aujourd’hui, tout s’est très bien passé. Malgré des pièges de navigation, nous avons trouvé un bon rythme. Il y avait toujours une voiture devant nous. Cela nous a tirés et je crois que nous en avons doublé 18 malgré la poussière, sans compter les motos et les quads ! C’était incroyable : nous sommes monté à plus de 4700 m d’altitude avant de redescendre. C’était grandiose.« 

a

Classement étape 7

  1. Carlos Sainz (ESP) / Lucas Cruz (ESP), PEUGEOT 3008 DKR Maxi, 4h 49min26s
  2. Giniel de Villiers (ZAF) / Dirk von Zitzewitz (ZAF), Toyota 4WD, + 12min05s
  3. Nasser Al Attiyah (QAT) / Matthieu Baumel (FRA), Toyota 4WD, + 14min19s
  4. Jakub Przygonski (POL) / Tom Colsoul (BEL), Mini 4WD, + 20min56s
  5. Martin Prokop (CZE) / Jan Tomanek (CZE), Ford 4WD, + 23min57s
  6. Lucio Alvarez (ARG) / Robert Howie (ZAF), Toyota 4WD, + 28min49s
  7. Bernhard Ten Brinke (NLD) / Michel Perin (FRA), Toyota 4WD, + 31min33s
  8. Khalid Al Qassimi (ARE) / Xavier Panseri (FRA), Peugeot 3008DKR Maxi, +  39min30s
  9. Boris Garafulic (CHL) / Felipe Palmeiro (PRT), Mini 4WD, + 54min42s
  10. Peter Van Merksteijn (NLD) / Maciej Marton (POL), Toyota 4WD, + 57min21s

20. Stéphane Peterhansel (FRA) / Jean-Paul Cottret (FRA), PEUGEOT 3008DKR Maxi, + 1h 47min56s

26. Cyril Despres (FRA) / David Castera (FRA), PEUGEOT 3008DKR Maxi, + 3h 44min44s

Classement étape 8

  1. Stéphane Peterhansel (FRA) / Jean-Paul Cottret (FRA), PEUGEOT 3008DKR Maxi, + 5h 15min18s
  2. Cyril Despres (FRA) / David Castera (FRA), PEUGEOT 3008DKR Maxi, + 0min49s
  3. Nasser Al Attiyah (QAT) / Matthieu Baumel (FRA), Toyota 4WD, + 2min12s
  4. Bernhard Ten Brinke (NLD) / Michel Perin (FRA), Toyota 4WD, + 5min0s
  5. Carlos Sainz (ESP) / Lucas Cruz (ESP), PEUGEOT 3008 DKR Maxi, + 7min4s
  6. Orlando Terranova (ARG) / Bernardo Graue (ARG), Mini 4WD, + 10min0s
  7. Jakub Przygonski (POL) / Tom Colsoul (BEL), Mini 4WD, + 16min38s
  8. Sheikh Khalid Al Qassimi (ARE) / Xavier Panseri (FRA), Peugeot 3008DKR Maxi, +  21min20s
  9. Giniel de Villiers (ZAF) / Dirk von Zitzewitz (ZAF), Toyota 4WD, + 23min19s
  10. Martin Prokop (CZE) / Jan Tomanek (CZE), Ford 4WD, + 27min55s

Classement général provisoire

  1. Carlos Sainz (ESP) / Lucas Cruz (ESP), PEUGEOT 3008 DKR Maxi, 27h 04min0s
  2. Nasser Al Attiyah (QAT) / Matthieu Baumel (FRA), Toyota 4WD, + 1h 06min37s
  3. Stéphane Peterhansel (FRA) / Jean-Paul Cottret (FRA), PEUGEOT 3008DKR Maxi, + 1h 13min42s
  4. Bernhard Ten Brinke (NLD) / Michel Perin (FRA), Toyota 4WD, + 1h 23min0s
  5. Giniel de Villiers (ZAF) / Dirk von Zitzewitz (ZAF), Toyota 4WD, + 1h 37min09s
  6. Jakub Przygonski (POL) / Tom Colsoul (BEL), Mini 4WD, + 2h 28min36s
  7. Martin Prokop (CZE) / Jan Tomanek (CZE), Ford 4WD, + 2h 43min30s
  8. Sheikh Khalid Al Qassimi (ARE) / Xavier Panseri (FRA), Peugeot 3008DKR Maxi, + 2 h 55min42s
  9. Peter Van Merksteijn (NLD) / Maciej Marton (POL), Toyota 4WD, + 4h 59min41s
  10. Nicolas Fuchs (PER) / Adrian Mussano Fernando (ARG), Borgward 4WD, + 6h 34min09s

26. Cyril Despres (FRA) / David Castera (FRA), PEUGEOT 3008DKR Maxi, + 44h46min5s


Tout le Dakar 2018 est à retrouver sur notre forum

Suivez Forum-Peugeot.com sur Facebook

Suivez Forum-Peugeot.com sur Twitter

Cet article Dakar 2018 étapes 7 et 8 : un marathon chamboule tout est apparu en premier sur Forum-Peugeot.com.

Просмотр полной статьи

Поделиться сообщением


Ссылка на сообщение
Поделиться на других сайтах

Создайте аккаунт или войдите в него для комментирования

Вы должны быть пользователем, чтобы оставить комментарий

Создать аккаунт

Зарегистрируйтесь для получения аккаунта. Это просто!

Зарегистрировать аккаунт

Войти

Уже зарегистрированы? Войдите здесь.

Войти сейчас

×