Ректор

La Peugeot 308 GT PureTech 225 à l’essai (4/5) : bilan

Оцените эту тему

Рекомендуемые сообщения

Vraiment nouvelle finalement, cette Peugeot 308 GT PureTech 225 ? On peut dire que oui, tant les changements au niveau de la mécanique sont palpables. Bien que nous retrouvons ce qui fait les qualités et les défauts de la Peugeot 308, avec un niveau de prestations globales inchangé et excellent pour le segment, cette version boostée à 225 chevaux nous l’a faite redécouvrir, notamment grâce à l’apport de la boite automatique EAT8, qui remplace avantageusement la boite manuelle du THP 205. Elle était un des points faibles de l’ancienne version de la Peugeot 308 GT, gommant un peu l’agrément à cause de son étagement privilégiant les économies de carburant plus que les performances.

Peugeot 308 GT
Rouge Ultimate ou Bleu Magnetic ?

Cet essai longue durée a également confirmé nos premières impressions sur la boite automatique EAT8, que nous avions découverte au mois de février. Plus souple et plus réactive que la version à 6 rapports, elle est plus à sa place sur des véhicules au tempérament sportif, même si elle dévoile pleinement son potentiel sur une conduite plus coulée, ce qui correspondra à la majorité des usages. En gagnant 2 rapports, elle gomme les principaux défauts de l’EAT6, qui était parfois un peu brute au changement de rapports ou lors des phases d’arrêt. Ici, grâce aux améliorations effectuées sur le convertisseur, tout est pratiquement imperceptible et instantané, et le sélecteur du mode de conduite permet d’adapter la voiture à votre humeur. Dommage cependant que le son de moteur artificiel du mode Sport, amusant au départ, soit si agaçant et fatiguant au bout de plusieurs minutes. Cela reste néanmoins un petit détail, la Peugeot 308 GT étant véritablement une valeur sûre pour les amateurs de véhicules dynamiques.

Proposée à partir de 34650€ au catalogue, cette nouvelle version de la Peugeot 308 GT joue la carte de l’inflation. Demandant 2500€ de plus que l’ancienne version de 205 chevaux, cet investissement peut sembler assez onéreux mais le jeu en vaut tout de même la chandelle, cette nouvelle GT se voulant un peu plus sportive qu’auparavant. Mais avec le jeu des options, il est dommage que la facture s’alourdisse très vite, ce qui amène notre modèle d’essai à friser la barre des 40000€, et même la dépasser si on ajoute le malus écologique de 473€. D’autant que certaines options, comme le toit panoramique ou le régulateur de vitesse adaptatif nous semblent indispensables.

Notre découverte des nouveaux moteurs Euro6.c équipés de la boite EAT8 ne s’arrête pas là, nous vous donnons rendez-vous le mois prochain pour notre essai du SUV Peugeot 3008 GT, qui a mis à jour sa motorisation BlueHDi 180 S&S 

			
		</div>

		<div class=

Поделиться сообщением


Ссылка на сообщение
Поделиться на других сайтах

Создайте аккаунт или войдите в него для комментирования

Вы должны быть пользователем, чтобы оставить комментарий

Создать аккаунт

Зарегистрируйтесь для получения аккаунта. Это просто!

Зарегистрировать аккаунт

Войти

Уже зарегистрированы? Войдите здесь.

Войти сейчас